Analyse des retombées territoriales

Le bois local, matériau d'avenir

Logo Fncofor

Les projets évalués

Bibliothèque communale et préau d

77%

Bibliothèque communale et préau d'école - Châteaudouble (Drôme)

Les élus de la commune de Châteaudouble ont souhaité valoriser le bois de leur terriroire pour la construction de la bibliothèque communale et du préau de l'école. Ils ont fait appel à des entreprises certifiées Bois des Territoires du Massif CentralTM  qui ont mis en oeuvre 25 m3 de bois pour l'ossature et le bardage de l'ouvrage.


© Jean-Marc Blache

Extension d

82%

Extension d'une halle commerciale - Saint-Just-le-Martel (Haute-Vienne)

Le bâtiment public situé dans la commune de Saint-Just-le-Martel, en Haute-Vienne, est une halle commerciale. Une extension des commerces en bois local a été réalisée en 2019-2020 par un constructeur bois du territoire. 25,7 m3 de bois local ont été mis en oeuvre pour la structure, le revêtement et les menuiseries extérieures dont 7,4 m3 de bois certifiés BTMCTM.

Siège de la communauté de communes du Val d

83%

Siège de la communauté de communes du Val d'Amour - Chamblay (Jura)

Ce bâtiment à énergie positive se veut un reflet des savoir-faire des entreprises du territoire. Les sapins et épicéas qui constituent la structure du nouveau siège social de la comunauté de communes du Val d'Amour viennent d'une forêt communale voisine. Les douglas utilisés pour fabriquer les poteaux extérieurs proviennent de la forêt d'une commune membre du Val d'Amour.

Salle des fêtes - Cuxac Cabardès (Aude)

80%

Salle des fêtes - Cuxac Cabardès (Aude)

La commune de Cuxac Cabardès a fait appel à des entreprises certifiées Bois des Territoires du Massif CentralTM pour son projet de salle des fêtes. Ce sont 60 m3 de bois certifiés, issus du Massif Central et traçés, qui ont été mis en œuvre avec une charpente traditionnelle en épicéa et une ossature bois en douglas.


© Bois des Territoires du Massif CentralTM

Maison des professionnels de santé - Cendras (Gard)

77%

Maison des professionnels de santé - Cendras (Gard)

La commune a décidé de construire un nouveau bâtiment permettant de regrouper plusieurs praticiens médicaux. Désireuse de démontrer les capacités du pin maritime local, la collectivité a utilisé cette essence pour édifier le bâtiment et initier une nouvelle filière de valorisation.

Aire de jeux - Sainte-Croix-Vallée-Française (Lozère)

80%

Aire de jeux - Sainte-Croix-Vallée-Française (Lozère)

Le projet de la commune a été réalisé avec des acacias prélevés dans un talus routier appartenant à la commune, à proximité de l’aire de jeux. Ils ont été sciés et mis en œuvre par 2 entreprises de Florac situées à moins de 30 kms par la route du lieu de mise en œuvre, soit moins de 20 kms à vol d’oiseau.

© Cévennes évasion

Extension du siège de Trifyl - Labessière-Candeil (Tarn)

80%

Extension du siège de Trifyl - Labessière-Candeil (Tarn)

Pour marquer son ancrage dans le territoire, la construction du siège de Trifyl s’est faite avec des matériaux prélevés essentiellement dans les forêts tarnaises, mis en œuvre par des entreprises locales. Trifyl applique ainsi sa politique de réduction des impacts environnementaux et de développement des emplois locaux.

© Albert Batiment

Village de Vacances - La Bastide-de-Serou (Ariège)

89%

Village de Vacances - La Bastide-de-Serou (Ariège)

Forestiers, concepteurs et entrepreneurs du département ont été réunis par la commune de La Bastide-de-Serou pour faire de ce projet ariègeois un exemple de relocalisation de la filière. Le village vacances s’ancre d’autant plus dans son territoire que les essences utilisées - mélèze, acacia et peuplier – pour un volume total mis en oeuvre de 295 m3, proviennent de forêts avoisinantes du Parc Naturel Régional.

© Michael Benete

Extension de la mairie - Puy-Sanières (Hautes-Alpes)

69%

Extension de la mairie - Puy-Sanières (Hautes-Alpes)

« Le choix du Bois des Alpes pour l’extension de la mairie s’est fait naturellement, dans la suite des actions menées par la commune dans le domaine de la transition énergétique, afin d’optimiser le bilan carbone de ce projet. » Bruno Paris, Maire de Puy-Sanières. 24 m3 de bois certifiés Bois des Alpes ont été mis en œuvre par une entreprise locale en charpente, ossature des murs et bardage.

© Agence des Territoires de Montagne